Qu’elle se nomme «empreinte génétique» ou «profil génétique», l’analyse ADN mise au service de la justice est un outil fascinant du point de vue technique, performant du point de vue policier et bénéfique du point de vue judiciaire. Une spécialisation en biologie moléculaire acquise lors de mon doctorat m’a permis de rejoindre le monde de la criminalistique. Au sein duquel les expertises ADN touchent différents domaine d’application. D’abord, sur le plan pénal, une expertise génétique peut être requise par un magistrat en cas de crime, viol, agression, car-jacking, … mais également lors de la recherche de personnes disparues. Les profils génétiques générés alimentent alors la banque de données nationale. Par ailleurs, la génétique intervient en grande partie dans l’identification des corps dans le cas de grosses catastrophes de masse. Enfin, sur le plan civil, des tests de paternité peuvent être réalisés sur demande du tribunal.

Sarah – Docteur en Sciences Biomédicales et experte ADN au tribunal